Atef Majdoub : Le secret pour réussir les PPP, c’est la préparation !

Date de publication de l'article: 
7 novembre 2017

Pour parler des partenariats publics privés (PPP), le président de l'instance générale des PPP, Atef Majdoub, était ce matin du mardi 7 novembre 2017, sur le plateau de la matinale d’Express FM présentée par Wassim Ben Larbi.

Lors de son intervention, M. Majdoub a commencé par dévoiler les trois formes du PPP. Il a en effet dit : « En Tunisie, ce partenariat a pris beaucoup de formes. Il y a tout d’abord les contrats de concession, basés sur un texte de 2008 et dans ce cas le PPP prend la forme d’une concession. La deuxième forme se base sur un texte de 2015 et il s’agit d’un contact PPP, proprement dit. Le premier vise le secteur public, le deuxième vise le secteur privé. La troisième forme c’est le PPP institutionnel, elle ne se base sur aucun texte. Il s’agit de projets entre privés et institutions tunisiennes ».

En ce qui concerne la loi de 2015, le responsable a expliqué que des gardes fous ont été mis en place et ce afin de bien préparer les partenariats à venir. « Aussi à partir de cette loi il a été possible de mettre en place une instance pour porter assistance aux personnes publiques car nous n’avons pas beaucoup d’expérience dans le domaine. Le secret pour réussir un PPP c’est la préparation ! ».

Aujourd’hui, l’instance générale des PPP est officiellement active, à ce propos Atef Majdoub a profité de l’occasion pour parler du manque de ressources humaines au sein de l’instance. Et aussi de leur formation sur les standards du PPP. « Car il s’agit d’un nouveau métier, une culture qui n’est pas encore bien ancrée ».

Evoquant les projets à venir, le président de l'instance générale des PPP a rappelé le discours d’investiture du chef du gouvernement le 1er septembre 2016. « Lors de son discours, le chef du gouvernement a parlé de plus de 5000 MD de projets à venir sur les 3 prochaines années. Une vingtaine de projets qui prendront les diverses formes que j’ai cité. Pour nous, ces projets grandioses sont un défi » a-t-il dit.

Le président de l’instance a en outre profité de l’occasion pour annoncer la mise en place dans quelques jours du site internet de l’instance. « Il fournira les informations nécessaires pour bien comprendre de quoi il s’agit et aussi pour voir les critères essentiels pour travailler sous l’une des trois formes du PPP ».

Lien de l'article