Concession de l’exploitation d’ouvrages d’assainissement collectif

Dans le but de mettre en place une dynamique de modernisation du secteur de l’assainissement dans le pays, le gouvernement tunisien a chargé l’ONAS de développer un partenariat public-privé au moyen de contrats régionaux de concession de service public. A terme, le gouvernement envisage de concéder la gestion de plus de 50% des infrastructures d’assainissement.

Avec ce partenariat, le gouvernement tunisien vise à :

  • limiter l’augmentation des coûts d’exploitation liée à l’atteinte des performances environnementales requises par la réglementation ;
  • une meilleure efficacité coût-performance (efficience) ;
  • développer un secteur privé national dynamique en capitalisant les savoir-faire développés dans le cadre de ces Contrats ;
  • mettre en œuvre une gestion du patrimoine au moyen de programmes de gros entretien et renouvellement (GER) ;
  • réguler l’efficacité coût-performance des entreprises privées concessionnaires au moyen d’une comparaison de leurs performances respectives.

L’ONAS est le principal intervenant dans le domaine de la protection du milieu hydrique et de la lutte contre toutes les sources de pollution en Tunisie. A ce titre, il construit, exploite et entretient les ouvrages d’assainissement collectif et gère le service public d’assainissement. Il a ainsi construit et exploite en fin 2016 115 stations d’épuration, dont 107stations d’épuration urbaines, avec une capacité totale de traitement de 9,0 millions équivalents habitants. 167communes sont raccordées à ces stations d’épuration, soit 96% des 173 communes prises en charge par l’ONAS. 10% des stations traitent près de la moitié des effluents, 30% des stations en traitent près de 40% et 60% traitent les 10% d’effluents restants. Enfin, les stations d’épuration les plus anciennes ou saturées sont en cours de réhabilitation ou vont être remplacées par de nouvelles.

FichesTaille
Icône PDF ONAS - Concession.pdf546.39 KB